Éleves à besoins particuliers

Structure Aide

CAFÉ RENCONTRE

Le prochain café-rencontre des parents d’enfants à besoins particuliers aura lieu le vendredi 8 juin 2018 à partir de 17h30.

SOLIDARITÉ

presedys 1presedys

L’association Présédys offre un scanner portable pour aider les enfants à BEP à partir de 40kg de stylos usagés récupérés. Un geste simple et solidaire.

Une boîte de récupération se trouve à l’accueil et une autre prochainement à l’entrée.


AIDE

Afin de faciliter les échanges (notamment avec Mme Kazumba, enseignante coordinatrice BEP ASH) la structure AIDE s’est dotée d’une adresse mail :

 

Le dispositif AIDE, c’est quoi ?

  • Un dispositif innovant pour aider les élèves. Il est effectif au collège depuis plusieurs années.
  • Dès septembre 2018 il évolue :
    • Deux enseignantes au collège pour avoir un pôle littéraire et un pôle scientifique.
    • Le cycle 3 du primaire (CM1/CM2) entre dans le dispositif. Mme Gaudefroy est depuis septembre 2018 l’enseignante surnuméraire qui permet ainsi de travailler en petits groupes, de co-enseigner.
  • Ça veut dire quoi ?
    • Aide pour l’Inclusion et le Développement des Élèves.
  • C’est quoi, l’inclusion ?
    • Depuis 2005, la loi dit que tous les élèves en situation de handicap doivent être accueillis dans les établissements. Leur enseignement doit être adapté à leur handicap afin qu’ils suivent une scolarité la plus « normale » possible.
  • Quand on parle d’inclusion, de quoi s’agit-il ?
    • L’école et le collège Jeanne d’Arc accueillent déjà des enfants avec des handicaps visibles ou invisibles.
  • C’est quoi, un handicap visible ?
    • Un handicap qui se voit par l’appareillage qu’il nécessite (un fauteuil roulant, par exemple) ou par des particularités physiques.
  • C’est quoi, un handicap invisible ?
    • Une dyslexie mixte, une dyspraxie lourde, un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, un trouble du spectre autistique, une déficience auditive.
    • Ce sont les médecins qui posent les diagnostiques.
  • Est-ce que le dispositif AIDE est une structure ULIS* ?
    • Non, ce n’est pas une classe spécialisée. Les élèves sont tous dans les classes classiques, suivent l’emploi du temps et les enseignements généraux, comme leurs camarades.

*Les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS), des dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés. Tous les dispositifs collectifs de scolarisation s’appellent unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS): ULIS-école, ULIS-collège, ULIS-lycée. Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l’autisme),  des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes).

  • Comment on les aide, alors ?
    • La communication et la bienveillance : L’avantage de notre établissement est sa taille humaine qui permet de connaître chaque enfant et chaque personne assez rapidement. La communication entre enseignants est primordiale et quotidienne. Les relations avec les parents sont indispensables pour accompagner au mieux l’enfant. Le dialogue avec l’enfant est essentiel pour l’aider à avancer et comprendre ses besoins.
  • Les aménagements pédagogiques : certains élèves travaillent sur leur propre tablette, d’autres ont un ordinateur prêté par l’Inspection Académique, certains ont besoin de documents agrandis, de polices spéciales, de lectures audio, de temps supplémentaire, de cours en format numérique, de lecture des consignes, etc. Chaque enfant a son propre besoin et nous essayons de faire au mieux pour les aider.
  • Le Co-enseignement en Français, Mathématiques et Anglais, 1 heure par semaine dans chaque classe : deux enseignants pour une classe.

Soit les deux enseignants restent dans la classe et enseignent ensemble. Soit ils font deux groupes et se séparent, selon les besoins de chacun. Soit un enseignant encadre une majorité de la classe et le collègue aide davantage un petit groupe d’élèves en difficulté.

Toutes les configurations sont envisageables et les élèves adorent !

Et en plus de ces heures fixes, il y a Mme Kazumba depuis 3 ans et Mme Robert et Mme Gaudefroy dès la rentrée 2018 :

  • C’est qui ?
    • Mme Robert est professeur de Mathématiques.
    • Mme Kazumba est professeur de Français et elle est aussi la personne ressource du collège, formée aux besoins éducatifs particuliers,
    • Mme Gaudefroy est depuis septembre 2018 l’enseignante surnuméraire qui permet ainsi de travailler en petits groupes, de co-enseigner avec les élèves de CM1 et de CM2.
  • C’est quoi, une personne ressource ?
    • C’est la personne qui centralise les informations concernant l’élève à besoins éducatifs particuliers ou en situation de handicap. Elle fait le lien entre les parents, les enseignants, l’élève, les spécialistes, l’enseignant référent de la Direction Diocésaine. Elle aide à constituer et à mettre à jour les dossiers PAP*, MDPH/PPS*. Elle répond aux questions, elle guide.
    • Mme Truffert, responsable vie scolaire, est aussi personne ressource.

*PAP : plan d’accompagnement personnalisé, concerne les troubles des apprentissages.

*MDPH : maison de la personne en situation de handicap.

*PPS : Projet personnalisé de scolarisation.

Les élèves DYS, en fonction de leur besoin et du souhait de la famille, peuvent relever soit d’un PAP, sur proposition du conseil des maîtres ou du conseil de classe ou à la demande de la famille, délivré sur commission par le médecin de l’Education nationale, soit d’un PPS délivré par la MDPH.

  • Elles font quoi de plus, Mme Robert, Mme Kazumba et Mme Gaudefroy ?
    • Elles ont des heures libres dans leur emploi du temps qui permettent de rajouter du co-enseignement, à la demande des enseignants OU des élèves.
  • Comment on fait pour demander leur intervention ?
    • Un planning de disponibilités de chaque période est affiché à l’accueil ainsi que l’emploi du temps des enseignants. L’élève ou l’enseignant qui désire faire une séance de co-enseignement indique son nom et la matière dans le créneau voulu.
    • Des plannings en petit format sont à disposition pour emmener à la maison, coller dans l’agenda, ou sur le frigo !
    • L’enseignant vient dans la classe, aide l’enfant à prendre le cours, à comprendre, à faire une évaluation, ou des exercices. Il aide l’enseignant à différencier les approches pédagogiques en travaillant en plus petits effectifs ou en allant vers les élèves dans la classe.
  • Qui peut demander leur aide ?
    • Les enseignants
    • Les élèves qui ont un dossier PAP, un dossier MDPH
    • Les élèves en difficulté
  • La salle dédiée, c’est quoi ?
    • Une salle dédiée à ces moments de co-enseignement.
    • L’endroit où les AVS (assistantes de vie scolaire) travaillent régulièrement avec les élèves qu’elles accompagnent.
    • Un lieu modulable où on peut travailler autrement.
    • Elle se trouve à côté de l’accueil.
    • Les plannings sont affichés devant.